Le flashback

Le Club qui illumine vos nuits

Le Dry January, quels bienfaits à observer ?

Historique

Le Dry January ou « Janvier sec » est un défi qui consiste en une politique zéro alcool durant le premier mois de l’année. Ce phénomène a été vu pour la première fois chez les Britanniques (depuis 2013). En France, son application est toute récente. Plusieurs associations ont lancé la campagne cette année.

Plus de 4 millions d’Anglais participent chaque année au Dry January. Et pour le suivi, les participants ne lèsent pas sur les moyens. Ils se basent sur les conseils quotidiens, application smartphone, recettes de cocktails sans alcool, etc. Chez eux, l’initiative est appuyée par le gouvernement (ce qui n’est pas encore le cas en France comme il était convenu à l’origine).

Une étude sérieuse sur le bien-fondé du Dry January propose d’identifier les bienfaits de l’expérience sur l’organisme. Elle a été publiée le 2 janvier 2018 sur le site de l’université de Sussex en Angleterre. Les bienfaits de ce premier mois sans alcool sur l’organisme ? Le point sur les réponses des spécialistes (arguments approuvés par le président de la Société Françaises d’alcoologie).

Les bienfaits sur le sommeil, la peau et la fonction sexuelle

Il suffit d’un mois pour ressentir les effets bénéfiques du mois sans alcool sur sa santé et sa physiologie. Les spécialistes soulignent une meilleure qualité du sommeil ainsi qu’un regain d’énergie considérable.

Boire moins, c’est percevoir un effet positif global de sa qualité de vie tout en améliorant la tension artérielle et la fonction sexuelle.

La boisson alcoolisée favorise un teint terne (manque d’élasticité de la peau, yeux cernés, etc.) parce qu’elle agit comme un diurétique. Et parce qu’elle représente également des calories (7/g selon un responsable médical épiderme). Elle engendre un pic d’insuline et de glycémie. En boire continuellement contribue au développement de la résistance à l’insuline. On évoquera alors les risques de lésions du foie (organe responsable du stockage de l’énergie et engendrant du « foie gras ») et risques de stéatose.

Se priver d’alcool pendant un mois avec le Dry January, c’est faire l’expérience d’une amélioration de la qualité de la peau. D’ailleurs, la perte de poids a été possible pour plus de la moitié des participants (selon l’étude anglaise). Après un mois d’abstinence, la graisse du foie, le taux de sucre dans sang ainsi que le taux total de cholestérol diminuent de façon considérable.

Prise d’alcool sans risque pour la santé : un mythe

Petit ou grand buveur, il n’y a pas de prise d’alcool sans risque pour la santé.

Le Dry January est une campagne qui permet de faire le point sur sa consommation. Surtout lorsqu’elle se révèle ne pas être une normalité. Pour rappel, L’Institut national contre le cancer et l’Agence de santé publique recommandent un maxmum de 2 verres de boisson alcoolisée par jour.  10 verres par semaine (pour les hommes et pour les femmes).

Boire moins, c’est bien. Ne pas boire, c’est mieux. Répéter l’expérience du mois sans alcool chaque année ne peut être que bénéfique pour l’organisme et la santé psychique. Les spécialistes sont catégoriques sur ce point.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/white1/addon/leflashback.fr/wp-includes/functions.php on line 4609

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/white1/addon/leflashback.fr/wp-content/plugins/really-simple-ssl/class-mixed-content-fixer.php on line 111